Combler le fossé numérique au Canada

Bienvenue à Combler le fossé numérique au Canada pour les nuls.

Nous vous promettons que vous allez apprendre bien des choses dans notre bref exposé sur les mesures prises par le Canada pour rendre le service Internet haute vitesse accessible à tous les Canadiens.

En janvier 2017, Distributel a annoncé son partenariat révolutionnaire avec le Réseau de communications Eeyou (RCE) qui s’attaque à l’important défi de fournir des services de télécommunications avancés aux communautés éloignées et mal desservies, particulièrement dans le nord du Canada. Combler le fossé numérique est un enjeu crucial pour notre pays, et nous sommes très fiers de pouvoir mettre notre expérience et notre expertise au profit de cette cause.

Une autre manière pour nous de faire une différence est d’utiliser notre plateforme pour parler de cet enjeu complexe en termes simples et d’en expliquer l’importance à notre communauté. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur les actions posées par le Canada pour combler le fossé numérique.

 

Qu’est-ce que le fossé numérique?

Le fossé numérique est une expression utilisée pour décrire l’écart entre les gens qui ont accès aux services de télécommunications modernes et ceux qui n’y ont pas accès, souvent en raison de leur situation géographique, mais aussi de l’écart des salaires. À cause de cette lacune au niveau de l’accès, la population située dans ces régions mal desservies se voit être limitée dans son aptitude à participer à l’économie numérique, à la démocratie et à d’autres aspects importants du mode de vie canadien, lesquels nécessitent de plus en plus un accès Internet de qualité.

 

L’instance à l’origine de tout ceci

CRTC a lancé une instance sur les services de télécommunication de base (STB) au Canada

 

La première véritable action ayant été entreprise pour évaluer cet enjeu a été menée par le gouvernement fédéral en avril 2015 lorsque le CRTC a lancé une instance sur les services de télécommunication de base (STB) au Canada pour étudier plusieurs grandes questions :

  • De quels services de télécommunications les Canadiens ont-ils besoin pour participer à l’économie numérique?
  • Comment utilisent-ils ces services?
  • Quels prix devraient-ils payer pour ces services?
  • Ces services sont-ils disponibles partout au Canada?
  • Le gouvernement devrait-il participer au financement de l’infrastructure des télécommunications modernes dans les régions rurales et éloignées du Canada?

L’instance comportait 2 phases se concluant par une audience publique en avril 2016.

À la phase 1, le CRTC a révisé ses propres politiques sur les services de télécommunications de base au Canada et a ensuite recueilli de l’information auprès de l’industrie pour dresser un portrait des services offerts au pays et avoir ainsi une bonne vue d’ensemble des régions mal desservies.

À la phase 2, le Conseil a voulu entendre directement ce que les Canadiens avaient à dire. Durant le processus, le CRTC a entendu 25 000 Canadiens, de petites et grandes entreprises dans l’industrie des télécommunications, reçu plus de 800 contributions écrites de la part de groupes de citoyens et de consommateurs, et consulté divers niveaux de gouvernement, y compris les Premières nations. Ils ont aussi demandé à EKOS Research de mener une étude, puis tenu une audience en avril 2016 où se sont prononcés plus de 80 orateurs.

 

Internet à large bande, un service de base au Canada

Après avoir recueilli toute cette information et consulté les divers intervenants dans l’instance sur les STB, le CRTC a publié la Politique réglementaire de télécom CRTC 2016-496 en décembre 2016. Intitulée « Les services de télécommunication modernes : La voie d’avenir pour l’économie numérique canadienne », la politique expose certains aspects importants destinés à aider le Canada à rivaliser dans l’économie du 21e siècle et à pallier d’autres lacunes socio-économiques et culturelles ayant été validées par l’instance.

Citant toutes les différentes raisons socio-économiques ayant été soulevées durant l’instance, le CRTC proclame que le service Internet à large bande est un service de télécommunications de base au Canada, tout comme l’ont été les services téléphoniques par le passé. Cette déclaration est majeure, puisqu’elle permet de débloquer des fonds et de fixer des règlements en matière de vitesse, de qualité, de prix et autres facteurs importants.

Le même jour, le Conseil a aussi déposé un rapport sur le Programme d’innovation du gouvernement du Canada, après que le gouvernement l’ait encouragé à présenter un rapport sommaire de ses observations puisque plusieurs des correctifs suggérés déborderaient du cadre réglementaire du CRTC. Parallèlement à l’instance du CRTC sur les STB, le ministre d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada a aussi lancé le programme Brancher pour innover en 2016, dans lequel le ministère s’engageait déjà à investir 500 millions de dollars pour positionner le Canada comme un pôle mondial en matière d’innovation.

 Brancher pour innover

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec les efforts coordonnés de ces deux organismes gouvernementaux, le gouvernement fédéral s’est engagé à investir un total de 750 millions de dollars entre 2017 et 2021 pour bâtir une infrastructure Internet à large bande dans les régions éloignées identifiées dans le cadre de l’instance sur les STB. L’accent serait mis sur une nouvelle infrastructure de base, mais comprendrait aussi une amélioration de la capacité et de la résilience, ainsi que des projets d’infrastructure du dernier kilomètre vers les foyers et les entreprises.

 

Pourquoi c’est important

En tant que Canadiens, nous partageons un ensemble de valeurs qui vont au-delà de la politique, de la géographie, du contexte culturel, du statut économique ou de toute autre classification qui pourrait nous diviser.

Bien que la principale motivation derrière ces initiatives soit de permettre au Canada de rivaliser dans un monde de plus en plus numérique, en permettant à tous les Canadiens d’avoir accès à ces nouvelles technologies numériques émergentes, transmises par connexion Internet haute vitesse, les impacts culturels et sociaux méritent d’être reconnus. Nous allons continuer d’écouter, d’apprendre et de communiquer avec notre communauté pour comprendre à quel point ces investissements majeurs dans l’infrastructure Internet haute vitesse vont changer la vie des Canadiens.

Aimez notre page Facebook et suivez-nous sur Twitter pour en savoir plus à ce sujet et vous joindre à la conversation.

 

À propos de nous

Fier de célébrer ses 30 années comme fournisseur de services de télécommunications au Canada, Distributel est à l’écoute des besoins de sa clientèle. Avec un engagement inébranlable en faveur de l’équité, la simplicité et l’innovation, Distributel offre le meilleur rapport qualité-prix dans l’industrie.

Appelez-nous au 1 877-810-2877 ou visitez notre site pour découvrir comment vous pouvez économiser en combinant nos services Internet + Télé + Téléphonie résidentielle.

0 Commentaires

Laisser un commentaire






Pixel