HEDY LAMARR : DE HOLLYWOODIENNE À INVENTRICE DU WI-FI

En tant que fournisseur de services de télécommunication indépendant et progressiste, nous voulons toujours en savoir plus sur les personnes qui se passionnent pour l’innovation. Lorsque nous avons découvert l’histoire d’Hedy Lamarr, nous avons été surpris de n’avoir jamais entendu parler de cette femme qui a mené une vie si fascinante. Voici donc l’histoire incoyable de l’inventrice du Wi-Fi, Hedy Lamarr.

 

Là où l’histoire a commencé

Hedy Lamarr est née sous le nom d’Hedwig Eva Maria Kiesler le 9 novembre 1914 à Vienne, en Autriche. En 1933, elle apparaît dans le film controversé Ecstase, banni pour sa scène d’amour explicite, mais dans lequel elle a prouvé qu’elle n’avait pas peur de prendre des risques.

Lamarr a ensuite épousé un homme fortuné, un marchand d’armes de Vienne qui avait des liens étroits avec des fascistes allemands et italiens, dont Mussolini. Hedy a renoncé à sa carrière d’actrice pour être au bras de son mari à l’occasion des somptueuses réceptions qu’il organisait, où elle aurait acquis de vastes connaissances sur la technologie militaire, plus spécialement sur les torpilles radioguidées et leur vulnérabilité face au brouillage et à l’interférence.

Malheureuse dans sa vie de femme mariée, notamment en raison de la nature contrôlante de son époux et de ses affaires avec des industriels nazis, Hedy s’est un jour déguisée comme l’une de ses domestiques et s’est alors enfuie à Paris, en 1937, tout juste avant le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale. À Londres, après son divorce, elle fait la rencontre de Louis B. Mayer, le patron des studios MGM, qui la signe sous un nouveau pseudonyme : Hedy Lamarr.

 

Double identité

Dans les années 40 et 50, Hedy était alors surnommée « la plus belle femme du monde ». Sa carrière d’actrice l’a amené à jouer aux côtés de nombreux acteurs de catégorie A, dont Clark Gable et Judy Garland, dans différents films comme La Dame des tropiques, Camarade X, Samson et Dalila et Tondelayo.

gable-lamarrHedy Lamarr et Clark Gable. (Photo: gracieuseté de Facebook/Hedy Lamarr)

En tant qu’inventrice autodidacte, qui a entre autres démonté et remonté sa propre boîte à musique à l’âge de 5 ans, Hedy se lasse des limites qui lui sont imposées par son image de vedette hollywoodienne glamour et se met activement à la recherche d’occasions de mettre à profit son talent inné.

« N’importe quelle fille peut avoir l’air glamour, affirme-t-elle un jour, tout ce que vous avez à faire est de vous tenir tranquille et de prendre un air idiot. »

Howard Hughes, le fameux milliardaire excentrique, lui offre un jour la chance de déployer les ailes de sa créativité. Hughes fournit un atelier à Hedy, où elle peut s’échapper entre les tournages. Elle lui aurait éventuellement suggéré des améliorations à la structure des ailes d’avions.

Hedy n’avait aucune véritable formation scientifique, mais elle s’est avérée une inventrice prolifique et fortement inspirée par les nombreuses personnalités influentes et intelligentes qu’elle rencontrait aux soirées mondaines. La rencontre la plus notable étant celle avec le compositeur, pianiste et auteur George Antheil, avec qui elle a co-inventé sa plus grande réalisation.

 

Le système de communication secret

En 1942, Hedy et Antheil ont breveté le « système de communication secret » (aussi connu comme la technique des sauts de fréquence).

lamarr-brevet

Les deux inventeurs ont ainsi adapté le mécanisme interne d’un piano mécanique pour permettre aux systèmes de radio-transmission de changer constamment de fréquence en utilisant des rouleaux perforés. Les données, jusqu’alors transmises sur une seule fréquence, pouvaient ainsi être transmises sur 88 fréquences pour empêcher la détection et le brouillage des signaux. À l’origine, le but était d’aider l’armée américaine à envoyer des torpilles radioguidées durant la Deuxième Guerre mondiale sans qu’elles ne soient repérées par l’ennemi.

Une fois le brevet accordé en 1942, la marine américaine rejette son utilisation. Les doutes d’Hedy, qui craint de ne pas être prise au sérieux en tant qu’inventrice, se confirment lorsqu’ils l’envoient promouvoir leurs intérêts et divertir les troupes au lieu d’utiliser son invention.

hedy-lamarr-systeme-communication-secrete

Le brevet expire des décennies plus tard. Une version du concept original sera utilisée durant la crise des missiles de Cuba, puis intégrée aux technologies de communication sans fil modernes, toujours utilisées aujourd’hui par nos connexions Wi-Fi et Bluetooth. Avec l’expiration du fameux brevet, Antheil et Hedy n’ont tiré aucun profit financier de leur travail révolutionnaire, mais ont finalement été intronisés au National Inventors Hall of Fame en 2014.

 

En conclusion

Hedy a continué de jouer dans des films jusqu’en 1989, pour ensuite se retirer de toute vie publique. Bombshell, un documentaire diffusé en novembre 2017, est finalement parvenu à mettre en lumière son histoire étonnante et ses nombreux talents pour la faire connaître à une nouvelle génération. La prochaine fois que vous vous connecterez à votre accès Internet haute vitesse de Distributel et profiterez des bienfaits du Wi-Fi, pensez un instant à Hedy Lamarr, la créatrice du Wi-Fi.

 

À notre sujet

Fournissant des services de télécommunications aux Canadiens depuis déjà 30 ans, Distributel est à l’écoute des besoins de sa clientèle. Avec un engagement inébranlable en faveur de l’équité, la simplicité et l’innovation, Distributel offre le meilleur rapport qualité-prix dans l’industrie.

Appelez-nous au 1-877-810-2877 et restez informé en nous suivant sur Facebook et Twitter.

0 Commentaires

Laisser un commentaire






Pixel